Sylvie Rouleau

Sylvie est une passionnée des voyages depuis son tout jeune âge. Elle a visité pas moins de 60 pays au cours de sa vie, ce qui est plutôt remarquable pour son jeune âge ! Suivez-la sur Facebook et via SalonVacances.com pour lire ses récits d'aventures.

Asie

Kata Noi, une plage thaïlandaise à découvrir sans attendre

Thaïlande_2010_248

Faisant partie des meilleures plages du monde, Kata Noi est l’endroit à ne pas manquer lors d’une escapade sur l’île de Phuket. Elle est idéale pour passer des vacances paisibles en bord de mer le temps d’un séjour en Thaïlande. Cette dernière est une destination exotique très convoitée par les touristes en raison de ses multiples attractions qui feront le bonheur de chaque visiteur. En effet, elle détient des paysages à couper le souffle qui sont pratiquement composés de végétation luxuriante, des plages paradisiaques, des îles sous toutes les formes et bien d’autres. La plage de Kata Noi figure à la troisième place sur le palmarès des plus belles plages asiatiques. Grâce à son cadre idyllique, encore un peu sauvage, avec de la nature, de l’eau turquoise et notamment, du sable blanc, elle attire un bon nombre de vacanciers toute l’année. Tout au long de sa berge calme et apaisante, les activités à faire sont variées et il y a pour tous les goûts. En guise d’exemple, il y a de la balade équestre, du saut à l’élastique, du volley beach et du kart, sans oublier le snorkelling et l’accrobranche.

S’épanouir dans un décor de rêve

Au cours des vacances Thaïlande, il est impossible de résister au charme de la plage Kata Noi de l’île de Phuket. Avec son décor très exceptionnel, cette partie du pays du sourire permet aux voyageurs de profiter d’une ambiance chaleureuse et conviviale. Ainsi, ils peuvent prendre part à des aventures riches en sensations tout en savourant des expériences inédites. En plus de cela, la plage de Kata Noi recèle plusieurs infrastructures modernes au choix et accessibles pour passer des moments inoubliables en duo, entre amis ou tout simplement en famille. La plupart d’entre elles procurent une vue panoramique sur la jungle, d’autres sur la mer où chacun aura le temps d’observer à sa guise le réveil ou le coucher du soleil. En ce qui concerne les restaurants, ils proposent aux visiteurs les meilleures recettes gastronomiques du pays comme les mets à base de riz soigneusement conjugués.

L’endroit rêvé pour retrouver sa tendre moitié

Les touristes solitaires auront plus d’opportunité lors de leur voyage au cœur du royaume de Siam, notamment pour ceux qui optent pour une excursion du côté de l’île de Phuket. Ici, les plages sont nombreuses et constituent un véritable centre d’intérêt pour retrouver son âme sœur. À Kata Noi, par exemple, celle-ci est connue pour sa beauté insaisissable et sa sérénité hors pair. C’est l’endroit idéal à ne pas manquer pour les jeunes célibataires qui souhaitent réussir des rencontres intimes. Ce qui est sûr, c’est qu’aucun voyageur à la recherche de sa tendre moitié ne risque pas de partir en solo à la fin de son séjour. À titre d’information, la plage de Kata Noi est aussi la plus branchée de la région. C’est un véritable paradis pour les noctambules, car elle regorge de bars en cabane, des clubs, etc. En somme, son ambiance festive est tout à fait unique en son genre.

Amérique

Conseils de voyage à St-Martin

saint-martin1

Saint-Martin est une île paradisiaque située dans les Antilles françaises. L’île est reconnue pour être l’une des destinations favorites des personnes aisées. Avec ses hôtels de luxe, ses boutiques de prestige, ses grands restaurants et l’ambiance tropicale, Saint-Martin réussit à charmer des milliers de voyageurs à chaque année. Dans cet article, nous vous présentons quelques conseils de base pour que votre séjour en couple, en famille, entre amis, se déroule dans les meilleurs conditions.

La monnaie

À Saint-Martin, l’Euro est la monnaie ayant cours légal, mais les dollars américains sont acceptés partout. Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi est ont des heures d’ouverture similaires à la Métropole.

Le tipping

Les hôtels sur la côte française ajoutent généralement 5% de taxe d’occupation par personne, mais un petit pourboire est très apprécié pour un service que vous avez aimé. Les restaurants ajoutent également des frais de service à la facture. Pour les chauffeurs de taxi, il est d’usage de donner un pourboire entre 50 cents et un dollar, alors que les porteurs à l’aéroport obtiennent habituellement 1 $ par sac.

Les vêtements pour votre séjour sur St-Martin

Dans votre valise (au passage, pensez à vérifier la taille du bagage cabine autorisé par votre compagnie aérienne) prévoyez un choix de vêtements décontractés et confortables mais soignés. Les tenues de bain ne sont pas très appréciées dans les halls d’hôtel ou pour se promener dans la ville. Des tenues habillées ainsi que des vestes et châles sont recommandés pour les casinos et les restaurants car il peut faire un peu frisquet le soir.

Les langues parlées à St-Martin

Officiellement, le français est la langue de Saint-Martin, mais presque tout le monde parle anglais, et beaucoup parlent espagnol. Le créole français et le papiamento, un créole des Antilles néerlandaises, est parlé ici localement, notamment dans les régions du sud de l’île.

La conduite automobile

Pour se déplacer d’un endroit à l’autre sur l’île, une voiture est pratiquement indispensable, bien que la plupart des hôtels offrent un service de navette pour les casinos de la partie hollandaise de l’île. Les agences de location sont situées dans les deux aéroports et les grands hôtels. La conduite est à droite comme en Métropole La plupart des routes sont en assez bon état. Les motos et les cyclomoteurs sont également disponibles à la location si vous préférez ce mode de transport.

Alimentation électrique 220 volts ou 110 volts?

Les appareils électriques fonctionnent à 220 volts (50 Hz) , conformément à la norme européenne, à Saint-Martin et à 110 volts (60 Hz) , après la norme américaine, à St. Maarten (le côté Néerlandais de l’île). Les visiteurs de l’île doivent apporter les convertisseurs appropriés, en fonction de l’endroit où ils prévoient de séjourner.

La flore à Saint-Martin

Attention à ne pas toucher certains arbre. L’arbre Manchioneel est extrêmement toxique, et il pousse partout sur l’île, mais surtout le long des plages. Il peut être reconnu par ses feuilles vertes foncées et aux fruits verts attrayants qui ressemblent à des petites pommes. Tant la sève et le fruit sont caustiques et peuvent brûler la peau. En cas de contact ou ingestion, consulter un médecin ou un pharmacien immédiatement.

Afrique

Les sites touristiques namibiens à découvrir lors d’un circuit en Afrique australe

Namibie

Localisée dans la partie méridionale du continent africain, la Namibie est une contrée aux attraits touristiques multiples qui fascine de nombreux voyageurs. Elle abrite des lieux hors du commun où les globe-trotters auront la chance de vivre des aventures exceptionnelles. L’une des destinations à ne pas rater dans ce territoire est la Fish River Canyon. Cette merveille de la nature de 160 km de long est le deuxième plus grand canyon de la planète. Elle se situe au sud du pays, dans le parc transfrontalier du ǀAi-ǀAis/Richtersveld. En entreprenant une randonnée dans ce site, les vacanciers apercevront diverses plantes telles que le Tamarix usneoides, l’Aloedichotoma, le Rhuslancea et le Rhigozumtrichotomum. Les routards croiseront également plusieurs espèces d’animaux comme le zèbre de Hartmann, l’aigle pêcheur d’Afrique, le cobra du Cap et le léopard. Mis à part la faune et la flore, une escapade dans la Fish River Canyon durant un circuit en Namibie donne aux estivants l’opportunité de profiter des paysages remarquables de site

Le Brandberg, un massif fascinant de la Namibie

Durant un circuit Namibie, les voyageurs ont la possibilité de partir à la découverte du Brandberg. Cet énorme massif couvrant une surface de 450 km² se trouve dans la région d’Erongo, au nord-est du désert du Namib. Il est une adresse appréciée des passionnés d’entomologie. En effet, cet endroit sert de refuge à plusieurs espèces de scorpions dont certains sont endémiques. De plus, il a permis de mettre au jour les Mantophasmatodea, un nouvel ordre d’insecte. En s’aventurant sur cette merveille géologique, les globe-trotters ont la chance de voir près de 45 000 peintures rupestres. La plus connue de ces figures est la fresque de la Dame Blanche. Cette œuvre à la fois mystérieuse et envoûtante a été réalisée par le peuple San il y a 2 000 ans. Elle a longtemps suscité plusieurs interprétations et controverses. Les routards ont également l’opportunité de gravir le Königstein ou « pierre du roi ». Cette montagne s’élevant à 2 573 m d’altitude est le point culminant du pays. Son sommet offre une vue imprenable sur les alentours du Brandberg.

 

Le Namib-Naukluft, le grand parc d’Afrique

Le parc national de Namib-Naukluft est une destination qui vaut largement un détour lors de circuits en Namibie. Cette réserve d’une superficie de 49 768 km² est la plus grande zone protégée du continent africain. Elle est localisée dans le sud-ouest du pays, à proximité de la métropole de Swakopmund. Malgré son climat aride, plusieurs espèces d’animaux y ont élu domicile comme les serpents, les geckos, les chacals, les gemsboks et les hyènes. En visitant cet immense havre de paix, les globe-trotters peuvent se balader à Sossusvlei. Ce salar est un des sites touristiques majeurs du territoire. Il est prisé des voyageurs pour ses énormes dunes (près de 375 m de haut) qui forment une vraie mer de sable. Les routards ont également la possibilité d’explorer le Dead Vlei. Cet endroit est connu pour ses nombreux troncs noirs d’Acacia erioloba datant de 900 ans. Il a servi de décor à quelques scènes de longs métrages, à l’exemple de « Ghajini », de « The Cell » et de « The Fall ».

AsieDestinations populaires

Cambodge, la perle d’Asie

Cambodge

Bien connu pour ses temples, son paysage et son expansion économique, les voyageurs vivront au royaume du Cambodge un séjour pittoresque et inoubliable au milieu d’une population au sourire légendaire.

Après la fin de plusieurs années de guerres civiles, le Cambodge d’aujourd’huivalorise son potentiel culturel pour attirer plus de visiteur. De ce fait, un circuit adéquate permet de découvrir le royaume des Khmers dans toute sa splendeur.

Avec le calme régnant sur tout le territoire et l’amélioration des infrastructures, suivre un circuit au Cambodge rendra tout le monde amoureux du pays.

Phnom Penh, une destination immanquable

Un circuit au Cambodge propose un passage par la capitale du pays qui ne manque pas d’attraction. Phnom Penh dispose d’une richesse culturelle, gastronomique, historique et géographique qui ne laisserait quiconque indifférent. Les voyageurs ne pourront qu’être séduit de ce qu’ils découvriront dans la capitale des Khmers. Diverses activités sont faisables commeles randonnés pour admirer la beauté du paysage Cambodgien ou encore des escapades culinaires nocturnes sans parler de visiter les fameux temples séculaire Bouddhistes d’Angkor. Phnom Penh est tout simplement la destination phare pour tout curieux, pour tous les budgets et pour tous les âges au Cambodge.

Le quai Sisowath, la splendide allée de Phnom Penh

Au cours d’un circuit au Cambodge, une balade en bord de rivière sur le quai Sisowath est très agréable. Etant joint avec le fameux fleuve du Mékong, cet endroit est très prisé par les touristes mais aussi par les locaux. Les habitants y viennent pour se détendre, retrouver les amis, prendre un verre, manger ou encore faire de l’exercice. Aussi, on peut se joindre sans problème à des séances d’aérobic en plein air avec les habitants. L’endroit est réputé pour sa convivialité nocturne car c’est la place préférée des Khmers comme des touristes pour passer du bon temps. Le quai est également bien connu pour ses vendeurs ambulant qui auront le plaisir de vous faire goûter les spécialités locales. Une occasion rêvée pour ceux qui veulent s’adonner aux aliments exotique.

Les marchés locaux impressionnants

Pour un circuit au Cambodge inoubliable, la nourriture locale est un must. Le fameux poisson d’Amok du Cambodge est très prisé des visiteurs en quête de découverte culinaire. Et comme beaucoup de pays en Asie, le marché local propose principalement diverses spécialités gastronomiques. La pratique du streetfood est un quotidien qu’il faut essayer. Etant friand d’insectes et autres nourritures hors du commun, les habitants locaux sauront convaincre les visiteurs à essayer la nourriture typique Cambodgienne. Donc visiter Cambodge la nuit est une expérience à saisir pour apprécier l’ambiance deses marchés qui ne dorment pas.

Les temples séculaires majestueux

En outre, un circuit au Cambodge c’est aussi voir les temples dont le pays est connu universellement. Parmi les plus célèbres, le temple d’Angkor Vatqui figure dans le patrimoine mondial de l’UNESCO reste une incontournable itinéraire.

La glorieuse capitale de l’Empire Khmers daterait de près de 500 ans et l’édifice serait la plus grandiose en son genre. La région de Sem Reap où elle se trouve en compterait un millier dont la plupart enserré par les racines d’arbre rendant les lieux encore plus époustouflant. Le Nord-ouest du pays dispose également des temples perdus dans la jungle rappelant l’existence d’une civilisation monarchique qui régna jusqu’au XIVème siècle. Un paysage presque irréel qui fera voyager les touristes dans le temps.

Europe

Pourquoi privilégier la location de vacances en France en hiver ?

Ville de Strasbourg sous la neige

En hiver, la France est une destination très appréciée par les familles, couples et groupes d’amis. Offrant des activités en tous genres, au pied de ses plus hauts sommets ou dans ses bourgs pittoresques, le pays a de quoi divertir plus d’un. Un séjour chez l’habitant ajoutera une touche d’authenticité à cette expérience unique.

Pourquoi opter pour la location de vacances en France ?

Un séjour chez l’habitant en France reste à l’évidence la meilleure alternative pour découvrir et s’imprégner de la culture française, surtout durant les fêtes de fin d’année. En vous tournant vers des sites spécialisés, à l’exemple de Location-francophone, vous pourrez découvrir les différentes traditions de Noël en France. En effet, chaque région a sa tradition. En déposant, par exemple, vos valises en Gironde, vous assisterez au traditionnel feu de Noël, dans la nuit du 24 et 25 décembre.

Les fêtes et marchés de Noël sont à l’évidence des événements immanquables en France. Du plus traditionnel au plus festif, les marchés de Noël en France ont mille raisons de faire chavirer votre cœur d’enfant. Replongez notamment en enfance au marché de Noël d’Alsace avec ses petites échoppes en bois occupant les places de village ornées de lumières scintillantes.

Que vous réservent vos vacances d’hiver en France ?

D’émouvantes surprises, car il n’y a pas que la magie de Noël qui opère dans les petits villages pittoresques magnifiant le pays. Au pied des montagnes, les glissades et les longues balades, en raquettes ou en traineau, ne vous laisseront guère un temps de répit. La location de vacances en France en hiver vous ouvre les portes d’un pays de blanc vêtu où l’heure est aux loisirs.

Les stations-villages de charme sont légions en France. De Chamonix, dans les Alpes, à Gavarnie, dans les Pyrénées, en passant par La Bresse (dans les Vosges), sans oublier le domaine du Sancy, dans le Massif central, vous n’aurez que l’embarras du choix ! En louant un gite à Sixt-Fer-à-Cheval, vous passerez vos vacances dans l’un des plus beaux villages de France abritant un riche patrimoine historique pour ne citer que l’abbaye de Saint Augustin. Randonnée en raquettes le long des pistes boisées, grimpe et glisse seront au rendez-vous au domaine skiable du Grand Massif.

Asie

Visiter la république de Bouriatie en Russie

bud5708-gal

Visiter la Russie de manière originale consiste à emprunter le transsibérien pour vous rendre au plein cœur du plus grand pays du monde, qui comprend plus de 160 nationalités différentes. La Bouriatie est une république à part, de tradition bouddhiste, dont la capitale est Irkoutsk. Nous avons visité ce coin de Russie pour vous.

La République autonome de Bouriatie

Après Irkoutsk le “Rossia” franchit les monts Primorski par un des rares tunnels de la ligne, puis descend en lacets vers la rive sud du Baïkal. Nous avons déjà parcouru plus de la moitié du trajet transsibérien.

Sur la rive sud du lac, les villages se succèdent presque en continu. C’est la partie la plus peuplée du Baïkal. A la gare de Sludianka, entièrement construite en marbre blanc, nous changeons encore de locomotive.

Le transsibérien longe le lac au plus près et franchit des dizaines de rivières, puis passe à Babouchkine, l’ancienne Myssovaïa, endroit où le ferry retrouvait la voie ferrée avant le contournement du lac. Nous venons d’entrer, sans nous en rendre compte, dans la République Autonome de Bouriatie. C’est une des seize républiques autonomes de Russie, mais il n’y a ni poste frontière ni poste de police sur la route.

Ces républiques autonomes font partie intégrante de la Russie, tout en ayant leur parlement avec un président élu.

La capacité de gestion et de décision de ces républiques autonomes étaient strictement symboliques à l’époque des soviets. Aujourd’hui, avec la politique de décentralisation menée par Boris Eltsine et poursuivie par Vladimir Poutine, ces républiques ont des pouvoirs adminis­tratifs et économiques beaucoup plus importants.

La vallée de la Sélenga

Après une trentaine de kilomètres, la ligne transsi­bérienne s’enfile dans la vallée de la Sélenga, le plus grand affluent du Baïkal. Superbe, large verdoyant et fertile, la Sélenga se jette dans le lac en un gigantesque delta alluvionnaire, paradis des oiseaux.

Elle prend ses sources en Mongolie, dans les montagnes qui bordent le désert de Gobi. Ensuite, après de multiples détours, elle vient s’étendre dans une large vallée pour aller se perdre dans le gouffre du Baïkal. Les paysages ont changé, avec des montagnes érodées et couvertes de forêts d’épineux. Dans la vallée, la rivière serpente dans des pâturages, les troupeaux sont nombreux. La Bouriatie est une terre d’élevage, depuis la sédentarisation de ses anciens habitants, d’origine Mongole.

You Tube: https://www.youtube.com/watch?v=xyGGWoMPZPI

Une Grande République

La République des Bouriates, comme on la nomme parfois, occupe une surface de 351 000 km2, de la taille de l’Allemagne, pour vous donner une idée.

Son territoire s’étend sur les rives ouest et nord du Baïkal, dans une région montagneuse et boisée, et jusqu’à la frontière de Mongolie au sud, dans une région de steppes.La population n’est pas très importante avec à peine plus d’un million d’âmes, dont un quart de Bouriates, trois quarts de Russes, et une trentaine de petits groupes de nationalités diverses. Les femmes russes bouriates sont d’ailleurs en proportion plus importantes que les hommes russes, ce qui fait le bonheur des agences matrimoniales des hommes occidentaux.

Les petits enfants de Gengis Khan

Parmi les peuples de Sibérie, les Bouriates, 421000 âmes, sont les plus nombreux. Originaires de Mongolie, ils sont les authentiques descendants des guerriers de Gengis Khan. Plus des deux tiers vivent dans la République autonome de Bouriatie.

La zone du Baïkal, peuplée depuis le Paléolithique supérieur, se trouva très vite incluse dans les grands empires des Hioug-nou et des Ouïgour, les premiers “Empires des Steppes”.

Au XIIIème siècle, les peuples de cette région reconnaissaient déjà l’autorité des empereurs mongols. Les Bouriates participèrent activement à l’expansion de l’empire mongol. Pourtant, un grand nombre d’entre eux commencèrent à se fixer sur les rives du Baïkal. Nomades éleveurs à l’origine, ils allaient finalement devenir des éleveurs sédentaires de chevaux et de bovins.

Au début du XVIIème siècle les cosaques, dans leur progression vers le Pacifique, arrivent dans la région. Plus tard viendront les marchands et les paysans russes. Les premiers viennent faire le commerce des fourrures ou de l’ivoire du nord, les seconds s’installent en Sibérie pour se libérer du servage.

La résistance des Bouriates à la colonisation sera farouche, et les autorités russes devront instituer un régime militaire très dur, élever des forteresses et construire des prisons pour s’implanter durablement.

L’annexion officielle de la région, se concrétisera avec les accords de Nertchinsk et Kiakhta en 1869 et 1727, qui fixent la frontière entre les empires de Chine et de Russie.

Une résistance religieuse

Les Bouriates qui refusent la conversion à la religion orthodoxe doivent s’installer à l’ouest du Baïkal. Déjà la résistance des mouvements bouddhistes se fait jour, alors qu’avec l’influence russe, le mode de vie des habitants bouriates se transforme peu à peu. Pourtant l’organisation socio-politique traditionnelle est maintenue, avec les chefs de clans et de tribus qui assurent l’administration interne en collaboration avec le pouvoir russe.

Une “entente cordiale” se fait jour lentement. En 1741 l’impératrice Élisabeth reconnaît officiellement le droit à la pratique bouddhiste-lamaïste des populations locales dans onze monastères. En 1822. Alexandre I », octroie un “Statut des Indigènes” encore plus libéral.

Au XIX’™ siècle l’abandon de ce statut et l’expro­priation des éleveurs de leurs meilleures terres sera le départ d’un vaste mouvement de révolte. Il se développe simultanément avec une prise de conscience de l’unité ethnique et religieuse. Le bouddhisme-lamaïste devient alors le ciment d’un nationalisme naissant.

Avec le pouvoir soviétique la lutte contre les cultures locales et le Bouddhisme s’intensifie. La “résistance” s’organise dans les monastères et va engendrer une répression terrible.

Pour “faire du passé table rase”, les villages bouriates anciens sont brulés, et les trente-sept monastères de la région détruits. Quarte mille moines seront pendus publiquement, et les leaders nationalistes déportés ou exécutés. Près du tiers de la population bouriate va disparaître durant cette période.

Oulan-Oude, la capitale

La “République autonome des Bouriates Mongols” fut fondée en 1923. Elle portera ce nom jusqu’en 1958, avant de devenir officiellement la “République autonome de Bouriatie”.

Avec 400000 habitants, Oulan-Oude, est une capitale importante et attrayante, siège du parlement et du gouvernement local. Elle se trouve à une centaine de kilomètres à l’est du lac Baïkal, au confluent de la Selenga et de l’Ouda, qui lui a donné son nom. Jusqu’en 1923, elle s’appelait Verkhné-Oudinsk.

C’est une ville agréable et joyeuse, avec des habitants toujours souriants et affables. L’animation est grande dans le centre-ville, autour de la « place des Soviets”, et le long de l’avenue Lénine, qui descend jusqu’à la rivière Ouda.

La place elle-même n’est pas très accueillante. Elle a été “rénovée” à la fin des années 80. Les arbres centenaires qui occupaient l’endroit ont laissé la place au bitume et autres escaliers de béton, qui sont en parfaite harmonie avec les bâtiments officiels, dans le plus pur style soviétique. En haut du parlement flottent ensemble les drapeaux russes et bouriate.

Le camarade Lénine détient le record du monde pour le nombre de statues qui le représente.

Mais celle de la place des soviets à Oulan-Oudé, est unique: c’est juste une tête (creuse) qui mesure près de huit mètres de hauteur. C’est paraît-il, un record du monde.

Conseils

Apprendre une langue dans un autre pays pour des besoins professionnels

big-ben-1143631_960_720

Un voyage linguistique est une activité qui permet à une personne de perfectionner sa connaissance d’une langue dans un pays où elle est utilisée au quotidien. L’apprentissage se fait donc, par immersion totale dans l’environnement d’un pays, comme le voyage et l’étude à Londres, pour les professionnels qui veulent renforcer leurs compétences en langue anglaise.

Différents programmes pour renforcer ses connaissances

Pour un professionnel, un séjour linguistique dans un pays anglophone est le meilleur moyen d’apprendre la langue et de la maîtriser, pour les besoins de son poste. Par ailleurs, afin de pratiquer de manière intense et optimiser son apprentissage, plusieurs programmes sont préparés pour l’apprenant. En effet, des séances d’immersion en entreprise seront organisées où l’on favorise l’utilisation de l’anglais des affaires. L’apprenant intégrera également des cours spécialisés qui lui permettent de préparer le BULATS ou le Business LAnguage Testing Service. Il aura également droit à des séances d’apprentissage par thème comme, la pratique de l’anglais dans des sports célèbres en Angleterre, tels le rugby ou le football, ou de se réunir en mini groupe pour apprécier la cuisine locale tout en pratiquant la langue. Tout cela aboutira à un stage linguistique à Londres, dans une entreprise ou un organisme qui permet d’utiliser la langue anglaise dans un cadre professionnel.

Un voyage qui fera l’objet d’un coaching

Un voyage linguistique pour un professionnel ne se fera pas seul. Un coach en langue anglaise accompagnera le petit groupe de voyageurs afin de les aider au perfectionnement. Toutefois, le coaching ne peut se faire que pour des personnes au  niveau intermédiaire et plus et permet un accompagnement quotidien durant les jours ouvrables. Généralement, ces coachs sont là à la demande de l’apprenant pour un accompagnement qui s’effectue avant ou après les cours. Ainsi, le coaching aide le professionnel à la pratique de la langue anglaise dans sa vie au quotidien durant toute la durée de son voyage.

Un programme spécifique pour l’apprentissage de l’anglais des affaires

Une personne peut prendre la décision de se perfectionner en langue anglaise de sa propre initiative et partir en voyage linguistique en Angleterre ou dans un autre pays anglophone. Il est aussi possible que le voyage soit organisé par son entreprise. Dans les deux cas, pour un résultat optimal, le programme d’apprentissage de la langue sera complet. Le séjour permet de prendre des cours dans des établissements spécialisés et accrédités où les formations ont pour objectif de développer les connaissances de l’apprenant sur la langue. Les activités vont s’axer également, dans la pratique de l’expression et de la compréhension de la langue, que ce soit à l’oral ou à l’écrit. Il y aura aussi des cours de communication dans le monde des affaires et dans un environnement culturel bien défini. La démarche d’apprentissage peut ainsi se faire par petits groupes, mais également, en one-to-one. Pour ce qui est de la sanction, le professionnel peut prétendre à l’obtention du TOEFL ou encore TOEIC ainsi que du First Certificate in English qu’il pourra ensuite utiliser dans le monde du travail.

Europe

Quelques conseils pour visiter la République tchèque

prague-2797144_960_720

La République tchèque ne compte pas parmi les tops destinations de voyage et pourtant, son histoire, sa culture et ses activités sont des plus passionnantes ! Voici quelques bons plans pour votre (première) visite en République tchèque.

 

République Tchèque un pays culturel et diversifié

En général, on confond la capitale de la République tchèque avec celle de la Hongrie : ce n’est pas Budapest mais bien Prague ! Surnommée la Ville d’or, elle offre un patrimoine d’une immense richesse. C’est sans doute pour cela qu’on l’appelle le cœur de l’Europe : le Château de Prague, la place de la Vieille Ville, le Mur Lennon ou encore le Monastère de Strahov sont des incontournables pour votre immersion culturelle. En tant que capitale, Prague accueille les foules : de touristes certes, mais aussi d’évènements internationaux, comme le Printemps de Prague, le festival des Lumières Signal ou encore le Letní Letná, une troupe internationale de cirque. Mais d’autres villes de République tchèque attirent les foules. En effet, Rozvadov a par exemple déjà accueilli des évènements d’envergure internationale. Le Poker Stars Festival compte parmi ces événements, oui, rien que ça ! La passion pour les cartes les a rassemblés dans cet univers aux influences architectural et passionnantes, qui nécessiteront plus qu’un guide papier pour en saisir les subtilités.

République Tchèque : Visites et Gastronomie

En parlant de guide, il peut être intéressant de revenir sur l’histoire de la République tchèque et sur les grandes villes à ne pas manquer. Nous avons bien entendu évoqué la capitale et Rozvadov, mais d’autres villes présentent un intérêt : Brno, où se trouve notamment la villa Tugendhat, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Pilsen, le cœur historique du pays, ou encore Karlovy, la ville en pleine nature, sont des escapades incontournables.

Cependant, lorsque vous planifiez un voyage en République tchèque, il faut savoir que les sites historiques auront une place prépondérante dans votre voyage et qu’il est par conséquent intéressant de savoir quels sont les lieux de visite incontournables !Outre les nombreux sites à Prague, comme l’horloge de la Vieille Ville, le Vysehrad, l’Église Saint Nicolas ou le Palais de Lobkowicz, les villes alentours disposent d’un patrimoine tout aussi conséquent. Ainsi, vous pourrez organiser un tour des châteaux, qui existent en grand nombre dans tout le pays : la ville CezkyKrumlov abrite en son sein le Château éponyme, une beauté architecturale qui vous fera voyager dans le temps, tandis que la ville de Brno accueille elle aussi son Château Spilberk, aux influences moraves. Bohême n’est pas en reste avec son Château Konopiste, de même que Loket avec son château du même nom. Un voyage dans l’histoire du pays, voire même du continent européen, vous attend au sein de ces bâtiments chargés d’histoire.

Quelle que soit la ville où vous vous rendez, certaines traditions et coutumes méritent le détour. Côté gastronomie, sachez que les influences sont multiples, au carrefour des cuisines allemande, autrichienne, polonaise et slovaque. Vous retrouverez des plats typiques panés (viande, fromage), du nom de Českánárodníjídla, dans la majorité des restaurants locaux. Pour faire face au rude hiver, accompagnez votre viande d’une bramboráky, une galette de pommes de terre consistante. En dessert, accordez-vous un petit plaisir avec les trdelnícky, une curiosité faite d’une pâte au poudrée de chocolat, noisette, vanille et coco. Un régal pour les papilles !

On n’oubliera pas non plus de mentionner que les terres tchèques sont l’apanage de la boisson dorée, autrement dit de la bière ! Elle se boit par demi-litre et coûte très peu cher : pour en apprendre plus sur son histoire, rendez-vous au Musée de la Bière, à Pilsen.

Quoi qu’il en soit, profitez d’un voyage culturel et gastronomique… sans modération !